Vêtements
Nos antérieurs
Règlementation
Organismes
Manufacturiers

Dispersion d’odeurs : ce que 120 heures de fumée m’ont appris

Par Denis Lapointe

photo

Lorsqu’on se mesure à un cervidé à l’odorat aussi développé que celui du chevreuil, chasser en fonction du vent est une règle de base. Toutefois, admettons-le, nous avons tous de la difficulté à nous y conformer. Pas évident de nous figurer qu’un chevreuil peut nous renifler à une distance de 1000 pieds quand notre propre nez ne nous permet même pas de sentir notre compagnon de chasse posté à moins de deux pieds de nous! Mais comment se disperse notre odeur en situation de chasse?

Denis Lapointe a passé 120 heures à simuler la dispersion de nos odeurs humaines à l’aide de fumée, tant au sol que sur un mirador en hauteur. « Plusieurs confirmations et aussi plusieurs surprises m’attendaient », révèle-t-il. Découvrez les constats qu’il a faits et examinez les photos révélatrices qui accompagnent l’article, dans l’édition Printemps 2013, présentement en kiosque.