Vêtements
Nos antérieurs
Règlementation
Organismes
Manufacturiers

Plus de 50 000 cerfs de Virginie récoltés - Une saison de chasse fructueuse

Par : Par Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

 

Voir le tableau en PDF


photo

QUÉBEC, le 14 déc. 2016 - Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rend publics aujourd'hui les résultats 2016 de la chasse au cerf de Virginie qui s'est avérée une saison où les chasseurs ont eu davantage de succès qu'en 2015. La récolte de cerfs de Virginie totalise 52 019 bêtes, soit une augmentation de 9 % comparativement à l'année dernière. Le succès de chasse global au Québec (à l'exception de l'île d'Anticosti) se situe à 33 % pour la saison 2016 et est comparable à la moyenne des 20 dernières années. Cela signifie qu'un chasseur sur trois a récolté un cerf cette année. Un peu plus de 143 000 chasseurs de cerfs de Virginie se sont déplacés sur le territoire québécois cet automne à la recherche de ce gibier tant convoité.

Même si les chiffres définitifs ne seront connus qu'à la fin du mois de janvier 2017, puisque, entre autres la chasse à l'île d'Anticosti ne se terminera que le 24 décembre, les modalités d'exploitation en vigueur dans le cadre du Plan de gestion du cerf de Virginie au Québec 2010-2017 ont permis aux chasseurs une récolte appréciable en 2016.

Il est toujours important de rappeler que le cerf de Virginie au Québec est à la limite nordique de son aire de répartition et qu'il est normal que l'espèce connaisse des variations de populations influencées par le climat. Toutefois, les populations de cerfs sont résilientes et possèdent un fort potentiel d'accroissement lorsque les conditions leur sont favorables. Dans ce même ordre d'idées, puisque l'hiver 2016 a été clément dans plusieurs régions du Québec, une hausse significative de la récolte des mâles adultes dépassant même 20 % a été constatée dans les zones de chasse 2 Est, 2 Ouest, 3 Est, 3 Ouest, 4, 6 Nord, 6 Sud, 7 Nord et 7 Sud situées dans le Bas-Saint-Laurent, en Chaudière-Appalaches, en Estrie, dans le Centre-du-Québec et en Mauricie.

Pour obtenir tous les détails et la ventilation des résultats par zone de chasse, veuillez consulter le site Web du Ministère : http://mffp.gouv.qc.ca/faune/statistiques/chasse-piegeage.jsp.

Plusieurs indicateurs permettent au Ministère d'assurer un suivi des populations du cerf de Virginie dans les zones de chasse du Québec. Ainsi, si les conditions météorologiques le permettent, des inventaires aériens de dénombrement de population ou de caractérisation des ravages de cerf de Virginie se dérouleront à l'hiver 2017 dans les régions de l'Estrie, de la Chaudière-Appalaches, du Centre-du-Québec, des Laurentides et de la Gaspésie.

Puisque l'hiver s'installe déjà au Québec

Le Ministère rappelle aux citoyens de ne pas nourrir les cerfs, particulièrement en hiver, car cette pratique peut avoir de multiples impacts négatifs, notamment sur la santé et la survie des cerfs (perte du comportement de migration saisonnière, transmission de maladies et parasites, hausse potentielle du braconnage). Dans les régions où les hivers peuvent être rigoureux, les cerfs de Virginie se regroupent dans des ravages où ils trouvent abri et nourriture. Le Ministère veille à l'aménagement et à la protection de ces territoires situés en terres publiques afin d'assurer un habitat de qualité essentiel à la survie de l'animal.

Le cerf de Virginie est un animal sauvage qui fait partie du patrimoine naturel du Québec. Il en va de la responsabilité de tous les citoyens de contribuer à conserver un cheptel en santé, en évitant de nourrir les cerfs et de les attirer ainsi hors de leur milieu naturel.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
https://twitter.com/MFFP_Quebec

Source :
Jacques Nadeau
Coordonnateur médias
Direction des communications
Tél. 418 627-8609, poste 3071