7 572


J’ai fait cette vidéo représentant 3 carabines Husqvarna venant des pays scandinave utilisé surtout pour la chasse a l’orignal en 9.3x 57 et 9.3×62 qu’on a restaurée moi et mon frère. Moi pour ma part, j’ai arrêté mon choix sur la 9.3x57avec soit du 232 grains norma vulcan ou 250 grains nosler accubond pour environ 2300 à 2400 pieds/seconde, dans le but de chasser le chevreuil, en novembre, en montagne de bois franc.

Donc, on peut voir parfois jusqu’à 350 pieds et comme dans toute érablière, il y a toujours des petites repousses clairsemées à hauteur d’homme, malgré qu’on distingue très bien le chevreuil et que dans de telles situations, un boulet lourd et pas rapide sera à privilégier. Il s’agit d’en vivre quelque expériences sur le terrain, pas au champ de tir, mais belle et bien en foret. Alors, ici, je vous place une vidéo vous montrant qu’on peut faire soi-même la restauration de son arme, sans avoir recourt à aller un des endroits qui offre leur service pour refaire le fini de sa crosse ou la pause d’un pad arrière et un fini a l’huile. Oui, c’est plus long a faire mais le bois reste vivant faisant un fini sobre et a la fin de la vidéo, vous y verrez les deux carabines que mon frère vient juste de terminer

Bon, pour commencer tu prends du décapant à peinture et t’amène ça au bois nu et après si tu veux éliminer plusieurs imperfection tels poques et grafignes allant jusqu’ à 30 millièmes de profond. Tu prends un linge assez épais et tu prends une pièce de métal genre lime plate de 8 pouces tu réchauffes le bout de ta lime plate avec un chalumeau genre 300 degrés et âpres tu places ton linge au bout de ta lime plate et tu trempes le bout enrobé de tissus dans de l’eau bouillante et tu appuies le bout sur la poque ou grafigne quelque minutes et des que c’est refroidi.

Tu recommences le procédé toujours au même endroit, en réchauffant de nouveau ta pièce de métal. Alors en quelque sorte ça ouvre les pores du bois et ça le fait renfler par vapeur et de cette façon, plusieurs poques et grafignes incrustes vont disparaitre et bien sûr il va rester celle donc le bois a reçu une encave genre trait d’une lame de couteau. Ce procédé de renflement par vapeur empêche à certains endroits de trop sabler en profondeur causant des creux. Après, tu passes un premier papier sablé à bois genre 220, monté sur un bloc à sabler avec une certaine flexibilité pour les courbes, aux endroits où tu as fait renfler le bois

Par la suite, tu procèdes à un premier fermage du grain du bois. Tu prends un linge imbibé d’alcool méthylique de pharmacie et tu frottes ton bois partout de façon a faire un léger renflement du grain du bois. La raison de l’alcool méthylique, c’est que sa sèche et nettoie instantanément. Tu resables le tout au 220 à bois. Bien entendu, plus le noyer est beau, mieux c’est. Le fini à l’huile est prêt à commencer avec petit sablage très léger au 600 à fer, au début a l’huile et vers la fin. tu prends du papier sablé 1000 et tu y va toujours avec les doigts en couche très mince avec 2 à 3 jours de séchage entre les couches et tout dépend du niveau de qualité de finition que tu recherches, ça peut aller à plus de 30 couches pour finalement fermer le grains du bois. À 15 couches pour une arme de basse qualité ça peut aller… Après ta saison de chasse, tu peux redonner une couche d’huile de lin et térébenthine à ta crosse et en même temps tu en profitse pour huiler avec du gun oil les parties non visibles de ton action et canon.

Publications similaires