C-21 Richard Martel Les politiques libérales ne fonctionnent pas

C-21 Richard Martel Les politiques libérales ne fonctionnent pas

Éteindre la lumière
Plus de

Critiques

0 %

Score de l'utilisateur

0 notations
Évaluez ce document

Descriptions :

C-21 Richard Martel Les politiques libérales ne fonctionnent pas

C-21 Richard Martel Les politiques libérales ne fonctionnent pas. Les politiques libérales ne fonctionnent pas et qui en payent le prix? Les chasseurs.
Avec l’appui du Bloc Québécois, Trudeau veut passer l’amendement G-4 qui bannirait des armes de chasse.

Richard Martel, né le 23 mars 1961 à Chicoutimi (Québec), est un entraîneur de hockey sur glace et homme politique canadien. Il passe la majeure partie de sa carrière comme entraîneur pour divers clubs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il fait ensuite le saut en politique en étant élu député à la Chambre des communes pour le Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Chicoutimi—Le Fjord lors de l’élection partielle du 18 juin 2018. Il est réélu en 2019 et 2021.

Carrière au hockey sur glace
Richard Martel est entraîneur adjoint, entraîneur-chef et directeur-gérant pendant 21 saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, soit de 1990 à 2011. Il débute dans la LHJMQ comme adjoint de Joe Canale chez les Saguenéens de Chicoutimi1, puis est adjoint d’Alain Rajotte avec le Collège français de Verdun en 1992. Il obtient son premier poste d’entraîneur-chef chez le Laser de Saint-Hyacinthe en 1993, et remporte cette année-là son premier trophée Ron-Lapointe comme meilleur entraîneur de la ligue1.

En 1995 Richard Martel passe aux Foreurs de Val-d’Or mais est congédié en cours de saison en février 19982, peu de temps avant que les Foreurs ne gagnent la Coupe du président. Il se joint alors au Drakkar de Baie-Comeau où il ajoute la fonction de directeur-gérant à celle d’entraîneur-chef. Il reste à Baie-Comeau jusqu’en novembre 2003, alors que les Saguenéens de Chicoutimi l’engagent comme entraîneur-chef et directeur-gérant après de difficiles négociations avec le Drakkar3. Le 28 février 2010, il devient l’entraîneur ayant remporté le plus de matchs en LHJMQ lors de la victoire des Saguenéens de Chicoutimi face aux Drakkar de Baie-Comeau (3-1) avec 570 matchs remportés. Il dépasse ainsi le record de Guy Chouinard.

Richard Martel est congédié par les Saguenéens au cours de la saison 2010-20114. Après plus d’un an d’inactivité, il se tourne vers l’Europe et devient en juillet 2012 entraîneur-chef du club Visby Roma Hockey en Suède5. Puis après deux saisons à Visby il est engagé par les Brûleurs de loups de Grenoble en France6. Il remporte avec le club le championnat de la saison régulière 2014-2015 ainsi que la coupe de la Ligue. Cependant sa carrière prend brusquement fin quand il est congédié durant les séries éliminatoires à la suite d’un incident le 4 mars où il commande à un de ses joueurs d’attaquer le gardien adverse7. Cette action est largement décriée en France où, selon le président de la Fédération française de hockey sur glace Luc Tardif, la culture de violence au hockey sur glace n’est pas présente comme en Amérique du Nord8. Ses propres joueurs se rebellent contre lui et lui interdisent l’accès au vestiaire. La présidente du club annonce dès le lendemain que l’entraîneur a perdu son poste9.

Cependant, ces allégations de joueurs se rebellant contre leur entraîneur étaient fausses, selon Martel 10. En réponse à ces rumeurs, il a déclaré que les histoires avaient été amplifiées au Québec, et que les difficultés de l’équipe étaient peut-être liées à la gestion et à la négociation de son prochain contrat10.Les dirigeants de l’équipe, qui géraient l’équipe pendant une période de difficultés financières, ont peut-être utilisé l’intensité de Martel comme un moyen de le pousser vers la sortie. Bien que Martel ait reconnu sa part de faute dans l’incident, il estime que son style intense, qui avait relativement bien fonctionné au Québec et en Suède, n’était peut-être pas approprié pour la France10.

Le 13 avril 2016, Richard Martel devient entraineur-chef des Marquis de Jonquière en pleine demi-finale de la LNAH11. Richard Martel reste derrière le banc des Marquis pour la saison 2016-2017 en plus d’assumer la fonction de directeur-général. Pour la saison 2017-2018, il quitte ses fonctions avec les Marquis de Jonquière et devient commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey.

Record d’entraînement

(LHJMQ)