1 811

Orignal : découvrir les passes naturelles et les forêts connectées!
Par Michel Therrien

 

Il existe des écosystèmes intéressants à première vue pour un chasseur, mais si l’on pense stratégiquement au positionnement d’un territoire de chasse, il faut avoir une vue d’ensemble. En ce sens, le chasseur doit pouvoir déterminer s’il chasse au cœur d’îlots de forêts orphelins et isolés les uns des autres ou au contraire dans des habitats en synergie avec d’autres pour le plus grand bien-être des orignaux.

 

Des aires de déplacement ou des aires de confinement

Contrairement aux chevreuils, les orignaux choisissent des habitats sauvages qui s’étalent sur une grande surface en fonction de leur besoin de survie. Les écosystèmes vastes et interactifs leur offrent une grande biodiversité, mais pour que le dynamisme opère, il faut que leurs habitats vedettes se rattachent les uns aux autres par une forme de connectivité sans trop d’entraves naturelles ou humaines. En bref, nos orignaux ne doivent pas se sentir confinés sur des îlots de forêts détachés et orphelins du reste du biotope autour…

 

Pour connaitre toutes les informations délivrées par Michel Therrien à ce sujet, lisez son article complet dans le magazine Aventure Chasse Pêche présentement en kiosque.

Abonnement au magazine papier
Abonnement au magazine numérique (accès immédiat)

Publications similaires