Chevreuil et orignal, chasse relève | ChasseQc

Chevreuil et orignal, chasse relève | ChasseQc

Éteindre la lumière
Plus de

Critiques

90 %

Score de l'utilisateur

0 notations
Évaluez ce document

Descriptions :

Abonnez-vous
Abonnez-vous

Chevreuil et orignal, chasse relève | ChasseQc

Chevreuil et orignal, chasse relève | ChasseQc. Cet épisode souligne l’importance de transmettre la tradition de la chasse et des apprentissages en forêt. Il explore la nature de la relation proie-prédateur, l’ordre naturel de la nature : le chaos qui engendre la vie et la beauté. En compagnie des guides Carl Poirier, Michel Therrien et Pierre-Luc Fontaine et de leurs enfants Marike, Charles-Antoine et Derek, vivez les émotions d’une première chasse comme si vous y étiez.

Ne négligez pas les entraînements pour une chasse à l’orignal épanouissante.

par Drew Myers | 8 novembre 2018Pousser les orignaux à sortir de leur cachette et à se diriger vers les endroits où votre groupe de chasseurs est posté peut être étonnamment efficace lorsque les conditions sont bonnes et que la chasse est bien organisée. Tout ce qu’il faut, c’est un peu de planification, une connaissance du comportement des orignaux et une compréhension du paysage.Lorsque la saison touche à sa fin ou que vos vacances de chasse s’égrènent rapidement et que vous détenez encore une vignette, pousser les orignaux à l’air libre peut être votre meilleure option. Voici trois scénarios que vous pouvez adapter, modifier et développer pour chasser davantage d’orignaux.Plongeurs dans les marécagesLes orignaux se retirent souvent dans les marécages, les prairies de castors, les ruisseaux et les rivières lorsqu’il fait chaud, lorsque la pression de chasse est élevée ou simplement dans le cadre du comportement de rut ou d’alimentation. Ce sont des endroits parfaits pour organiser une battue.Pour pousser les marais, recherchez des voies de fuite logiques ou des zones où vous pouvez voir le plus de territoire possible. Placez des barrières et demandez à un ou deux chasseurs de parcourir l’intérieur du marécage ou de la plaine pour faire bouger les orignaux.Dans le cas de la poussée dans les marais, vous essayez de faire en sorte que les élans se déplacent dans la zone et passent devant les barrières. Il vaut parfois la peine de placer les chasseurs dans des miradors pour les aider à voir au-dessus de la végétation et augmenter leurs chances d’obtenir une bonne opportunité de tir.Conduite dans les maraisTraverser des marécages peut être physiquement éprouvant, alors demandez aux conducteurs et aux observateurs de se relayer pendant le trajet.La poussée d’un bloc de bois isoléPlacez un ou deux chasseurs derrière les conducteurs, à l’arrière, car les orignaux font souvent marche arrière, se glissent entre les conducteurs et s’échappent par l’arrière.La poussée de blocs de bois isolésPartout où vous avez un bloc isolé de couverture, comme une forêt sur pied entourée de coupes forestières ou bordée d’un lac, vous avez un endroit parfait pour une poussée.Première étape : Scrutez discrètement la lisière à la recherche de signes frais qui indiquent que des orignaux sont entrés dans le bloc et sont encore dans le bois.Deuxième étape : Installer des miradors le long des zones de fuite probables avec une bonne visibilité. Dans la mesure du possible, ils doivent avoir le vent dans le visage ou un vent de travers pour éloigner les odeurs.Troisième étape : Une fois que les observateurs sont en place, les conducteurs se déplacent dans le bloc et essaient de pousser les orignaux dans leur direction. C’est une bonne idée de se déplacer rapidement vers le prochain bloc de bois probable et de le travailler. Plus vous faites de poussées efficaces dans une journée, plus vous avez de chances de marquer un orignal.Labourage de la neigeLorsqu’il y a de la neige au sol, il suffit de deux chasseurs pour pousser efficacement un orignal dans une position de tir. Il est préférable de partir à l’aube et de parcourir les chemins forestiers et les pistes de débardage pour trouver des traces fraîches.Après les avoir trouvées, faites de grandes boucles dans le sens de la marche de l’orignal pour déterminer s’il s’est arrêté pour se nourrir ou se coucher.Une fois que vous avez une assez bonne idée que l’orignal s’est arrêté dans un endroit général, postez des chasseurs aux endroits où les orignaux pourraient être obligés de traverser des ouvertures ou de se déplacer dans des goulots d’étranglement, en offrant un tir au(x) chasseur(s). Ensuite, envoyez un chasseur sur la piste de l’orignal et demandez-lui de la suivre jusqu’à ce que l’orignal soit déplacé et se retrouve à l’air libre.Chasse à la neigeRepérez les traces d’orignaux en suivant les chemins forestiers.Conseils générauxUtilisez des images satellites pour trouver les endroits qui ont un potentiel pour les poussées d’orignaux. Faites-le bien avant la saison, de sorte qu’un rapide repérage sur place suffise pour mettre votre plan à exécution.Identifier une piste de mâle par rapport à une piste de femelle est plus un art qu’une science, mais les pistes de mâles ont tendance à être plus larges, plus rondes, plus enfoncées dans la surface et peuvent s’écarter un peu plus sous le poids du gros mâle.SOURCE: OODMag.com / https://oodmag.com/moose/

1 Item

Casts

Michel Therrien

Michel Therrien

Michel Therrien a grandi dans un environnement entouré de guides de chasse, de pêche et de trappe. Avec les années, suivre les traces de différents guides expérimentés lui a permis de développer sa passion et une expertise reconnue.
1 Item

Crews

Chasse Québec

Chasse Québec est une équipe de guides de chasse, d’armuriers, de tireurs, d’experts animaliers et d’artisans en tout genre. En tant que chasseurs