Comment éviscérer un orignal

Comment éviscérer un orignal

Éteindre la lumière
Plus de

Critiques

86 %

Score de l'utilisateur

97 notations
Évaluez ce document

Descriptions :

Comment éviscérer un orignal

Comment éviscérer un orignal | Aventure Chasse Peche Orignal Chevreuil Pourvoirie et le plein air

Comment éviscérer un orignal

Comment éviscérer un orignal – Capsule 26 Voyez étape par étape l’éviscération d’un orignal avec notre talentueux Simon Lemay de la pourvoirie Le chasseur.Que ce soit la saignée, bien positionner l’orignal au départ, placer la tête ou encore comment récupérer la vessie, tout y est !Bon visionnement !source 

Description

 L’orignal mâle adulte, doté de son panache complet, est l’animal le plus imposant de l’Amérique du Nord. Sa taille, mesurée au garrot, dépasse celle des plus grands chevaux de selle. Les gros mâles pèsent jusqu’à 600 kg dans la majeure partie du Canada et jusqu’à 800 kg pour la sous-espèce géante de l’Alaska et du Yukon. L’orignal est le plus grand des cervidés, famille également représentée en Amérique du Nord par le wapiti, le cerf de Virginie, le cerf-mulet et le caribou.L’orignal (Alces alces) a les pattes longues et fines, qui se terminent par des sabots fourchus mesurant souvent plus de 18 cm de longueur. Ses épaules sont voûtées et les muscles massifs qui s’y attachent le font paraître bossu. Il a les flancs plats, la croupe basse et plutôt mince et la queue courte et fournie. Sa tête est massive et compacte, avec un museau long et arqué se terminant par une lèvre supérieure saillante et flexible, qui lui confère un air de tristesse. Ses oreilles ressemblent à celles de la mule, bien que moins longues. Sous la gorge de la plupart des orignaux pend un fanon de peau velue qui peut atteindre jusqu’à 30 cm de longueur.La robe de l’orignal va du brun foncé, presque noir, au brun rougeâtre ou grisâtre; les pattes sont guêtrées de gris ou de blanc.À la fin de l’été et à l’automne, le mâle adulte porte un immense panache, parfois presque blanc, dont l’envergure atteint le plus souvent de 120 à 150 cm d’une extrémité à l’autre mais qui peut parfois dépasser 180 cm. Les lourdes perches centrales, appelées merrains, s’élargissent pour former des palettes qui sont couronnées d’un certain nombre de pointes mesurant normalement moins de 30 cm.Des protubérances peuvent se former sur le front du jeune mâle dès sa première année d’existence. Les bois commencent à pousser au milieu de l’été. Au cours de leur croissance, ils sont tendres et spongieux, irrigués de vaisseaux sanguins et couverts d’une peau veloutée. Ils atteignent leur pleine envergure fin août ou début septembre et deviennent alors durs et osseux. Le velours s’assèche et les mâles le frottent contre des troncs d’arbre pour s’en débarrasser.Les plus jeunes orignaux conservent parfois leurs bois jusqu’en avril, mais les plus âgés les perdent généralement en novembre. Chez les jeunes d’un an, les bois sont habituellement de simples dagues. L’année suivante, ils deviennent plus gros et ramifiés, ordinairement en s’aplatissant aux extrémités. Les nouveaux bois qui poussent chaque été tombent à l’automne.Signes et sonsLe cri du petit n’est qu’un faible grognement qui ne tarde cependant pas à se transformer en un meuglement strident à résonance presque humaine. Pendant la saison de reproduction, ou période du rut, les femelles poussent des bramements nasillards pour inviter les mâles à les rejoindre. Les mâles répondent par un mugissement éraillé.

Habitat et habitudes

 L’orignal fréquente les pentes boisées et rocheuses des chaînes de montagnes de l’Ouest, les parages d’un demi-million de lacs, muskegs et cours d’eau de la grande forêt boréale, et même la toundra du nord du pays et les prairies-parcs des provinces des Prairies.L’orignal supporte très bien le froid, mais souffre de la chaleur. Durant l’été, surtout en pleine saison des moustiques, il peut passer plusieurs heures par jour dans l’eau. L’orignal est très à l’aise dans l’eau. Il plonge parfois à 5,5 m ou plus pour extirper des plantes au fond d’un lac ou d’un étang, et il peut nager sur 19 km. De tous les cervidés nord-américains, seul le caribou est un nageur plus puissant. Très tôt, le petit est capable de suivre sa mère à la nage sur une grande distance, posant à l’occasion son museau sur le dos maternel pour y prendre appui.Caractéristiques uniquesL’orignal a une vue très faible, mais cette lacune est compensée par ses sens de l’odorat et de l’ouïe.Sa formidable force physique et sa grande énergie lui permettent de se déplacer sur presque tous les types de terrain. Grâce à ses longues pattes, l’orignal peut circuler aisément parmi les arbres tombés et dans la neige, là où le cerf et le loup n’oseraient pas s’aventurer. Ses sabots fourchus et ses ergots, en s’écartant, lui procurent une plus grande surface d’appui lorsqu’il circule sur le sol mou des muskegs et dans la neige. Lorsque l’orignal est effrayé, il lui arrive de s’enfoncer avec fracas dans le sous-bois. Pourtant, malgré sa taille imposante, même un mâle adulte panaché peut se déplacer dans la forêt dense presque aussi silencieusement qu’un chat.Avant de s’étendre pour se reposer, il va ordinairement avancer contre le vent pendant un certain temps, puis revenir en arrière en traçant un cercle partiel. De cette façon, les prédateurs qui suivent sa piste doivent s’approcher dans le sens du vent. Les chasseurs habiles savent quand ils doivent arrêter de suivre la piste d’un orignal pour se diriger plutôt contre le vent et tenter de le surprendre où il s’est caché.SOURCESL https://www.hww.ca/fr/faune/mammiferes/l-orignal.html

1 Item

Crews

Equipe Aventure Chasse Pêche

Equipe Aventure Chasse Pêche

7 Commentaires

  1. Merci pour cette video tres interessente!!!!! Par contre, je me pose une question, le coeur, les reins et le foie ne se mange pas sur se grand gibiet? C'est une question que je me pose puisque toute les video du type que j'ai vue laissent ses parties la. Merci por tout de France.

  2. Merci à la pourvoirie du chasseur et à Simon. J'ai éviscéré mon premier orignal samedi et j'avais en mémoire les 12 fois que j'ai écouté son vidéo. Un vrai pro. J'aimerais vraiment savoir quel couteau il utilise dans son vidéo. J'ai un buck mais le siens a vraiment l'air à être super….

  3. félicitation pour ce vidéo qui je crois, explique le mieux l'évicération et est le plus complet. On voit que le monsieur connait ça et qu'il n'est pas un pêteux de broue comme certains guides qui ne parlent que de call ou de produits miraculeux

Les commentaires sont fermés.